L’insertion professionnelle

En instaurant un outil de communication dans tous les lieux de vie, nous contribuons à faciliter l’échange et donc les interactions sociales.

Le milieu professionnel n’y fait pas exception. Et pour y arriver, nous devons miser sur l’école. C’est pourquoi nous avons débuté une expérimentation avec le Lycée Renée Bonnet. Nous souhaitions vous faire profiter des premiers retours.

Atelier « OUCUIPO » et le numérique en cuisine

Nous allons répondre dans quelques semaines/mois à la question suivante :

Une pédagogie augmentée à travers l’utilisation d’une tablette numérique, et de supports ludiques, peut-elle augmenter et faciliter l’apprentissage, au sein d’une formation métier de bouche, pour des élèves à besoin spécifique ?

Arthur et Thomas sont deux jeunes au sein de ce lycée qui vont bénéficier de dispositifs adaptés, et notamment de Helpicto pour la transmission des consignes sous la forme d’une suite d’images.

Helpicto entre en cuisine

Arthur, pour une meilleure concentration

Arthur avait depuis quelques semaines des difficultés de concentration, et à plusieurs reprises il ne voulait pas venir en TP, il était agité. Même avec son AESH c’est très compliqué.

J’ai essayé de l’appâter avec la tablette et ça a bien fonctionné. Grâce à la tablette il a réalisé en semi autonomie le dessert « des crèmes brûlées ».

Il a réussit à utiliser Helpicto, à son rythme. J’avais laissé la voix, donc il a lu ou écouté les consignes attentivement. Je pense qu’il s’est senti plus concerné et confiant dans la réalisation des tâches.

Du côté de l’AESH « Eloise » ce fut plus agréable dans l’accompagnement et la participation d’Arthur dans les techniques culinaires. De mon côté, j’étais plus sereine dans la gestion d’Arthur durant ces 4H, j’avais un regard un peu plus en retrait tout en faisant attention à lui.

J’ai félicité Arthur; il était content de sa réussite, un bon point pour l’estime de soi !

Sandrine Dominé, professeur de Arthur et professeur pilote de l’app Helpicto

Thomas, pour compenser les troubles de la mémoire

Concernant Thomas, un élève DYS avec une mémoire active très courte et un grand manque de concentration.

La veille, il ne souhaitait pas utiliser la tablette, mais lorsque je lui ai expliqué le fonctionnement, tout s’est mis en place. Tout au long de l’atelier ce fut un peu compliqué dû au manque de concentration, mais il a réussit un peu mieux que d’habitude. Il devait réaliser des beignets de courgette, réaliser une pâte à beignets et tailler des courgettes.

Son AESH « Cathy » a dû rester à ses côtés, malgré le support de la tablette, mais Thomas a tout de même réussit les techniques dans la contrainte du temps et de la réalisation attendue.

Sandrine Dominé, professeur Thomas et professeur pilote de l’app Helpicto

Premiers résultats

Alors que nous commençons à peine cette expérimentation les retours sont d’ores-et-déjà positifs, nous sommes confortés dans l’idée que le numérique apporte un gain d’assurance dans les tâches à réaliser. La prise d’autonomie est capitale pour amener les jeunes au plus proche de la réalité d’une activité professionnelle.

Il y a encore du travail, le chemin est encore long, mais en combinant les bonnes volontés, le dynamisme, nous ne pouvons être qu’optimiste sur la suite de cette expérimentation.

Un grand merci à Sandrine pour sa passion, son dévouement à trouver toujours des nouvelles pratiques, ainsi qu’à la proviseure du Lycée Renée Bonnet qui nous accueille pour cette expérimentation.

Partagez !